Street58 réseau social
Le top des vidéos les plus vues

Conseils pour poser le genou à moto

4 ♥

 

 

 Street58 vous propose quelques conseils et astuces pour apprendre à poser le genou à moto

 

 

 

> Si vous n'arrivez pas à poser le genoux après tous ces conseils merci de consulter le bas de l'article en cliquant ici <

 

Pourquoi poser le genou ?

 

Il vous est peut être arrivé lors d’une balade dominicale entre amis de vous demander pourquoi et comment votre pote Gérard qui arsouille juste devant vous, fait-il pour réussir à poser son genou dans un virage et ainsi prendre d’aussi  jolies courbes avec élégance. Pas d’inquiétude, nous allons vous donner certaines clefs qui vous permettrons à vous aussi de poser le genou et ainsi montrer à Gégé de quoi vous êtes capable.

 

Premièrement il faut savoir que le fait de poser votre genou et donc de déhancher dans un virage  vous permettra de passer plus vite en courbe en prenant moins d'angle, de par le déplacement de votre centre de gravité, et ainsi négocier une courbe plus rapidement.  

"Poser le genou est la conséquence du déhanchement" 

 

*** Publicité ***



 

Comment poser le genou ?

 

 

POSITIONNEMENT SUR LA MOTO :

Mettez vous en position avant de rentrer en courbe. Idéalement il faudra vous préparer avant d’aborder le virage en stabilisant votre monture et en positionnant vos pieds correctement sur vos repose-pieds (Pointe des pieds sur le repose-pieds) afin d'être plus mobile lors du déhanchement. Ainsi vous aurez une position agréable et vous serez à l’aise au moment de virer. Ce sont vos jambes qui tiennent la moto et non vos bras, il ne faut jamais forcer sur ses bras et mains. Vous devez pouvoir relacher vos mains légèrement et toucher les poignées de freins avant et embrayage avec le bout de vos doigts. Si vous ne pouvez pas le faire c'est que vous êtes trop raide et que vous forcez trop avec le haut de votre corps.

 

 

SOYEZ MOBILE : 

La mobilité est primordiale lorsque vous vous engagez dans une courbe. Cette dernière vous permettra d’avoir une posture idéale et également d’être réactif au cas où il faille agir sur votre brécane en cas d’imprévu. Pour être mobile, commencez par vous reculer légèrement sur la selle afin d’éviter d’être trop collé au réservoir. (Laissez au moins une dizaine de centimètres). En effet, rester collé trop prêt du réservoir vous donnera quelques  difficultés pour déhancher au moment venu.

 

Le déhanchement dans un virage

 

 

LE DEHANCHEMENT :

Sortir les fesses de la moto, autrement dit « se déhancher », vous permettra d’effectuer  un transfert de masse et d’être plus à l’aise lors de votre passage en courbe. Il n'y a pas de règle pour cela, le but est de vous sentir à l'aise. Certains motards sortent  les deux fesses d'autres ne sortent qu'une demi fesse.

Pour cela, levez-vous légèrement et mettez vous à côté de la moto, autrement dit, décalez-vous en sortant vos fesses dans la direction du virage à prendre.. Plaquez le bras opposé au virage sans forcer contre le réservoir et pliez l'autre bras de façon à faciliter le penchement de la moto. Le but est de ne pas forcer sur le guidon car plus vous le serrerez moins votre moto tournera. Ces gestes sont naturels à moto si vous vous sentez raide ou mal a l'aise c'est que votre position n'est pas bonne ou que vous êtes trop raide. Nous vous conseillons également de déhancher votre tête en même temps que le reste de votre corps.

 

EXPLICATION : C’est votre tête qui fera basculer le reste de votre corps lors du déhanchement. Prenez pour point de repère le rétroviseur se trouvant dans la direction du virage et alignez vous dessus. Ne laissez pas votre tête collée derrière la bulle et plongez dans le virage.

Pour certain(e)s, le déhanchement se fait naturellement. Le tout est de ne pas vouloir mettre la charrue avant les bœufs et de travailler progressivement.

 

REGARD : 

Placez votre regard le plus loin possible en sortie de virage (que vous déhanchiez ou non le regard doit toujours porter le plus loin possible), restez bien évidemment concentré par rapport à d'eventuels obstacles mais ne  vous laissez pas pour autant distraire par des éléments externes. Le regard peut vite changer de direction en fonction des élèments environnants alors restez concentré(e)

Adaptez votre vitesse en fonction de la courbe du virage car plus vous arriverez vite, plus vous allez devoir prendre de l'angle et donc prendre plus de risque.

 

VITESSE :

Une vitesse élevée n'est pas obligatoire  ! Vous pouvez poser le genou sans arriver vite voir trop vite. Il est préférable de garder une vitesse constante pour ne pas avoir à freiner fortement avant d'attaquer votre virage. Les grosses reprises en sortie de virage ne servent pas à grand-chose, il est préférable d'accélérer progressivement. Cela vous permettra de mieux adapter votre vitesse suivant la courbe à prendre afin de prendre de plus en plus d'angle jusqu'a que votre slider frotte le précieux bitume.

 

Ces dernières années, beaucoup d'accidents dont certains mortels sont dus à un virage mal négocié alors soyez prudent.

 

 

 

Autres conseils 

 

PRATIQUE : Béquillez votre moto et entrainez-vous à déhancher afin de vous familiariser avec ce geste et cette position.

 

Assurez-vous d’avoir des pneumatiques en bon état. A savoir que généralement vous pourrez prendre un angle de 45 degrés avec des pneumatiques dites « normal » (achetées dans le commerce pour une utilisation quotidienne) et un angle de plus de 50 degrés avec des pneumatiques dites « sport » (utilisées  généralement sur circuit). Munissez-vous également d'un bon équipement : sliders genoux et autres protections.

 

Par temps de pluie, nous vous déconseillons fortement d'essayer de poser votre genou sous la pluie si vous ne métrisez pas déjà ce geste. Adoptez une conduite prudente.

 

N’hésitez pas à demander à un motard expérimenté de se placer à hauteur du virage dans lequel vous poser votre genou afin qu’il puisse vous donner ses impressions sur votre façon de faire et ainsi vous permettre de vous corriger lors du prochain essai dans le but de vous améliorer.

 

Entraînez-vous de préférence sur circuit, il est déconseillé de pratiquer cette technique sur route mais si vous le faite, privilégiez une route que vous connaissez qui soit peu ou pas fréquentée, ce qui vous permettra d’avoir un peu plus d’assurance et de ne pas être surpris lorsque vous roulerez. Choisissez également  votre côté de prédilection (certains sont plus à l’aise sur les virages à gauche et d’autres l’inverse). Pour avoir un indice vous permettant de savoir quel est votre côté favori, jetez un œil au niveau de la bande de peur de vos pneumatiques... et si vous n'avez pas de bande de peur regardez lequel de vos cales pieds est le plus limé ! 

 

Qui sait prochainement vous poserez peut être le coude comme Bader le journaliste de Moto et Motards qui ponce ses coudes sur circuit ! 

 

 

 

"Et si vous n'y arrivez toujours pas nous vous conseillons de consulter cette perle trouvée sur le site : Le Bon Coin"

 

 

"Dans le monde de la moto il y a ceux qui posent le genou, ceux qui posent le coude et ceux qui posent le casque !"

 

 

 

A lire aussi :


 
 

 

Partenaires